Les deux scènes

Les deux scènes

Rizhome, le blog des 2 scènes

Rizhome, le blog des 2 scènes Le blog des 2 scènes

PREMIERES !

BLANCHE

Compagnie Un Château en Espagne - Céline Schnepf

Premières représentations, premières métamorphoses

Après deux semaines de répétitions au Théâtre de l’Espace, Céline Schnepf, artiste associée aux 2 Scènes et son équipe de la Compagnie Un château en Espagne, ont joué les premières représentations scolaires de Blanche devant près de 450 élèves accompagnés de leurs enseignants au studio du Théâtre de l’Espace la semaine dernière !

La Chasse est ouverte…

Une première particulièrement attendue par la classe de 6ème art du collège Diderot qui entame une aventure pour deux saisons avec Céline Schnepf dont les projets de créations sont toujours intimement liés aux projets de territoires. A partir du spectacle et de la thématique de la métamorphose qui le traverse, les élèves appréhenderont le spectacle vivant par le prisme du travail de Céline et de sa démarche artistique : ateliers d’écriture, pratique théâtrale et mise en jeu, approche de la mise en scène par la métamorphose d’espaces, ateliers de fabrication d’objets et travail sur la matière, ateliers techniques (scénographie, lumière), visite du théâtre seront les jalons d’un projet autour de la métamorphose et de la mythologie. Comment est-ce qu’on métamorphose un objet, un cerf par exemple et comment on en fait le récit ? Puis comment on métamorphose ce récit pour le rendre théâtral ? La réponse dans deux ans pour ces jeunes créateurs en herbe, accompagnés par leurs professeurs de français et d’arts plastiques.

Lundi 2 novembre, de bon matin et juste avant de venir au spectacle les élèves ont reçu la visite dans la classe de Céline Schnepf et Max Bouvard, le fameux comédien/chasseur. Une tête de cerf trône désormais majestueusement au-dessus du tableau: la chasse est ouverte !

La création

Blanche est une plongée dans le conte de Blanche Neige, mais contrairement à l’accoutumée, c’est le chasseur qui raconte. Seul en scène, son monologue le mène de la narration à l’interprétation, manipulant, transformant l’espace au gré des étapes du récit. Tantôt dans l’observation, tantôt dans la mise en situation de l’action… Musique, espace sonore, et projection vidéo modèlent ainsi l’espace et l’accompagnent dans le témoignage de cette traque, de cette chasse à la beauté naissante.

Blanche participe d’une exploration des contes que Céline Schnepf avait entamé avec Au fond du Bois Dormant en 2012. Elle y questionne le passage de la narration au jeu, la cruauté des thèmes archaïques, mais aussi, et même avant toute chose, la part d'intime, les émotions profondes que ces contes révèlent en nous. Son travail s’efforce de mettre en lumière et de faire entendre ces bouleversements en marche, ces métamorphoses qui concernent autant les petits que les grands !

>> En tournée à Tavaux, Beaume les dames, Marseille puis Montbéliard jusqu'en 2016 pour les retardataires / + d'infos ici

Ajouter un commentaire